Projet Autonomie

Objectifs

English

Recherche sur le site :

Sur cette page : Objectifs

Objectifs du projet Autonomie

Guidage à l’intérieur et à l'extérieur des bâtiments

Le projet Autonomie a pour but de faciliter le déplacement de piétons déficients visuels en indoor et outdoor. Il vise à fournir un prototype d’outil qui viendra en complément d’aptitude des personnes déficientes visuelles et ne se positionne nullement comme un outil se suppléant à la vue. Il se place dans le contexte législatif de la loi Française du 11 février 2005 qui précise que chacun doit pouvoir se déplacer d’un point A à un point B de la ville et, ce, sans rupture de continuité dans la chaine du déplacement.

Outre le déplacement indoor et outdoor , le projet Autonomie, dans l’élaboration de son prototype, prend en compte l’intégration des transports en commun et s’efforce également de prendre en compte des informations dynamiques telles que la présence de travaux sur la voie publique.

Précision dans la localisation de la personne déficiente visuelle

Bien guider une personne c’est lui permettre de savoir où elle se trouve, de lui permettre d’interroger son environnement, de la guider avec précision et de lui apporter une assistance humaine à distance. Répondre à cette requête est un véritable défi, défi que s’est donné le projet Autonomie. Nous avons par exemple travaillé à établir des cartes précises et pertinentes à l'intérieur ou à l'extérieur des bâtiments. Nous travaillons également à une classification des points d'intérêts (POI), points d'intérêts qui auront attrait à de l'information pure, de l'orientation ou de la sécurité. Par exemple, nous souhaitons pouvoir indiquer à une personne déficiente visuelle se déplaçant à l'intérieur d'un bâtiment qu'elle passe devant le bureau A212, qu'elle doit prendre le prochain couloir à gauche ou qu'elle va devoir prendre un escalier qui descend dans 5 mètres.

Localisation de la personne avec ou sans signal GPS

En plus de cette cartographie ou paysage sonore en réalité augmentée, nous développons des techniques de localisation de la personne basée sur la centrale inertielle disponible sur les smart phones (gyroscope, accéléromètre et magnétomètre).Ce type de système est connu sous le nom de PDR ou Pedestrian DeadReconning. Ce système, basé sur des modèles physiologiques de la marche, sera synchronisé avec des informations de localisation supplémentaires comme, quand ils seront disponibles, le GPS , des bornes BlueTooth ou une infrastructure de RTLS (Real time Localisation System).

Interrogation de l'environnement

Nous souhaitons donner à la personne déficiente visuelle la possibilité d'avoir accès au paysage sonnore autour de lui,, c'est-à-dire lui donner accès à son environnement à courte, moyenne ou longue distance. Par exemple, nous imaginons pouvoir donner la possibilité d'interroger l'environnement en pointant son téléphone dans telle ou telle direction. Le téléphone pourrait ainsi dire, à 3 mètres un escalier qui descend, à 50 mètres un parvis et à 300 mètres la tour eiffel.

Assistance à distance et méthodologie de guidage

Au-dessus de ces techniques de cartographie et de guidage, nous développons une méthode de retour d'usage qui permettra d'une part de diagnostiquer les points de difficultés d'un territoire et d'autre part d'établir le contenu de la cartographie où paysage en réalité augmentée sonore avec ces points d'intérêts. Les acteurs clefs de cette méthode retour d'usage sont les personnes handicapées, en l'occurence des personnes déficientes visuelles. Ces experts de leur propre situation donneront dans un cadre méthodologique précis, les renseignements sur le territoire exploré permettant ainsi une possible adaptation de ce dernier qui pourra d'ailleurs être utile pour tous.

En supplément du guidage en mode automatique, comme chacun peut le connaître avec les GPs disponibles dans les voitures, nous développons un système d'assistance par une personne tiers. Cette personne tiers pourrait être un centre d'appel où un proche. La personne assistant à distance pourra situer sur un plan dans une page web la personne déficiente visuelle. Nous envisageons également la possibilité d'assistance vidéo opérée via la caméra du telephone mobile.

>